Les principes

Les enfants de 5 ans sont pleins d’énergie et très demandeurs d’activité. Ils aiment jouer, se balancer d’une jambe sur l’autre… Ce mouvement étant naturel, nous allons le mettre au service de la lecture et de l’écriture.

« C’est par le mime que l’homme construit sa première expression… et c’est grâce à ce « mimage » que fonctionne la pensée. »                                                                                                                                                  Marcel Jousse (1)

La Pédagogie Jean Qui Rit est centrée sur l’enfant et ses potentialités. Elle s’est élaborée pour répondre aux besoins de l’enfant et simultanément participer au développement global de ses capacités :

  • Ses capacités individuelles : intelligence, sensibilité, joie d’apprendre et de devenir acteur de ses propres découvertes…
  • Ses capacités collectives : respect des règles de la vie en groupe, respect des autres, rapport à l’autorité…

Ainsi, la Pédagogie Jean Qui Rit, conçue pour s’adresser à un groupe d’enfants, s’adresse en même temps à chacun d’eux.

La Pédagogie Jean Qui Rit fait appel aux modes classiques d’apprentissage qui se servent des mémoires visuelle et auditive, en y ajoutant les mémoires motrice et kinesthésique (c’est à dire gestuelle ou tactile).

La Pédagogie Jean Qui Rit propose un temps de chants et de geste quotidien. Cela permet de coordonner, unifier et développer ces différents types de mémoire.

« La musique est une éducatrice, elle agit directement sur l’intelligence, la volonté, la sensibilité, pour le bien comme pour le mal. »                                          Justine Ward (2)

 Tous les sens sont sollicités. Chaque enfant peut utiliser ses canaux sensoriels privilégiés. Rapide ou plus lent, timide ou expansif, chacun trouve à s’exprimer et à s’épanouir à son rythme…et au rythme de la classe. Les deux mains travaillent ensemble ou séparées, permettant aux droitiers et aux gauchers d’acquérir les gestes pour écrire.

  • L’éducation sensorielle accroît les capacités perceptives de l’enfant, et favorise le traitement qualitatif des enseignements.
  • L’activité motrice aide l’écolier à réguler son énergie, et à maîtriser la qualité graphique de son écriture.
  • L’appui gestuel pour le décodage des sons renforce les représentations mentales du langage écrit et facilite la mémorisation immédiate.
  • Le rythme et le chant assurent harmonie et détente, stimulent et canalisent l’écolier.

« L’homme est le plus mimeur des animaux et c’est par le mimisme qu’il acquiert ses premières connaissances »                                                                                                             Aristote (3)

(1) Auteur de L’Anthropologie du Geste. Les travaux anthropologiques du père Marcel Jousse serviront à Marie-Brigitte Lemaire d’étincelle pour ses propres travaux.
(2) Américaine, Justine Ward avait élaboré la pédagogie WARD pour permettre aux enfants de mémoriser les principes du solfège et de la musique par le geste.
(3) Poétique IV
Publicités

Un commentaire pour Les principes

  1. Ping : L’apprentissage de la lecture | A l'école des oiseaux

Les commentaires sont fermés.